logoFédération Générale des Retraités de la Fonction Publique

FGR-FP - 20 rue Vignon - 75009 PARIS - 01 47 42 80 13

Revendications - mandats


accueil Rechercher page suivante page précédente

FGR-FP

Accès rapide aux grands chapitres de la motion revendicative

 

Résolutions

Actions Prioritaires

La FGR-FP appelle à poursuivre l’action et à renforcer l’unité des organisations de retraités :

pour la défense des retraités de la fonction publique
Les statuts de la fonction publique, protecteurs pour le fonctionnaire comme pour le citoyen, sont régulièrement remis en cause.
Le Code des pensions et les spécificités des fonctions publiques en matière de retraite, déjà bien entamés depuis 2003, sont aujourd'hui encore menacés.

pour la défense du pouvoir d’achat des pensions

Les mécanismes actuels de revalorisation des pensions ne permettent pas de compenser les nouvelles mesures de prélèvements et la hausse des dépenses contraintes.
Le simple alignement sur l’évolution des prix provoque, sur le long terme, un décrochage important du niveau de vie des retraités par rapport à celui des actifs.
Seule une évolution des pensions prenant en compte l’évolution des salaires évitera un appauvrissement généralisé de l’ensemble des retraités.

pour le droit à des soins de qualité pour tous

Les difficultés d’accès aux soins, liées au désengagement de l’Assurance Maladie et à la démographie médicale, ne cessent de s’aggraver, notamment pour les pensionnés les plus modestes.
La FGR-FP demande que l’État contribue de manière significative au financement de la complémentaire santé des fonctionnaires.

pour une aide personnalisée à l’autonomie à la hauteur des besoins

Les propositions nouvelles de financement de la prise en charge de la perte d’autonomie contenues dans la loi d’adaptation de la société au vieillissement sont insuffisantes. La question de l’aide au financement de la prise en charge en EHPAD devient cruciale et urgente.

pour une fiscalité plus juste appliquée aux retraités
Malgré les mesures prises dans l’urgence, la suppression de la demi-part supplémentaire met en difficulté nombre de veuves, veufs et divorcés.
La FGR-FP demande la suppression de la fiscalisation de la majoration pour trois enfants et plus.
Le refus d’accorder un crédit d’impôt pour l’aide à domicile pénalise les retraités.
Les conséquences sur les seuils fiscaux et sociaux des mesures fiscales concernant les retraités doivent être intégralement compensées.

pour des services publics de qualité et de proximité

Il faut redonner à l’État et aux services publics la place qu’ils devraient avoir dans une économie au service des citoyens.

pour la reconnaissance des retraités en tant que tels dans la société et leur représentation par leurs organisations dans les instances existantes et à créer.

La FGR-FP s’engage à agir pour faire aboutir ces revendications prioritaires
 

document pdf téléchargeableAccès à la page spéciale Congrés (congré de Caen)

 

Statuts et règlement intérieur de la FGRFP

Les statuts indiquent  les règles générales de de fonctionnement de l'association ((constitution et buts, organisation et administration, section départementale, congrès, trésorerie, dispositions diverses). Ils ne peuvent être modifiés que par un Congrès.

Le règlement intérieur précise quand cela est nécessaire  les modalités d'application des règles  figurant dans les différents chapitres et articles du règlement intérieur. Le règlement intérieur peut être modifié par  la commission exécutive nationale

document pdf téléchargeableAfficher les statuts 2016 dans un nouvel onglet (pdf)

Motion revendicative 2016

Préambule

 Le vocable « retraité » désigne, à la fois, les retraitées et les retraités.

La Fédération générale des retraités de la Fonction publique, réunie pour son 65ème congrès les 14/15/16 juin 2016, à Caen, reste indéfectiblement attachée aux principes et valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité, laïcité et justice sociale.

Les élections récentes ont vu l’abstention continuer à progresser fortement et l’extrême droite s’enraciner, signes d’un rejet de plus en plus fort des politiques économiques et sociales menées depuis plusieurs années et d'une crise des valeurs renforçant le risque d'adhésion aux dérives identitaires et communautaires. Rien ne remettra en cause les valeurs de la République, même les pires actes terroristes. Ils ne doivent pas non plus légitimer la poursuite de l’état d’urgence.

La FGR-FP constate que le chômage, la précarité, les inégalités et les difficultés de vie d'une grande partie de la population se sont accrus. Elle exprime sa solidarité avec toutes celles et tous ceux dont les conditions de vie sont indignes d'un grand pays démocratique et économiquement développé. La remise en cause des droits des salariés ne fera en rien reculer le nombre de chômeurs mais aggravera la situation pour tous. Une revalorisation du pouvoir d’achat de tous est indispensable.

Elle milite pour une société construite sur le respect des femmes et des hommes et sur la démocratie avec une répartition plus juste de la richesse nationale créée par le travail. Elle demande que les revenus du capital soient mis davantage à contribution. Une réforme profonde pour une fiscalité équitable doit être un des outils de cette redistribution.
Elle soutient les peuples en lutte pour la démocratie et la justice sociale. Elle demande une politique migratoire respectueuse du droit des migrants. Elle exige la mise en œuvre des engagements de la COP 21.

Pour la FGR-FP, le paiement de l’impôt est un acte citoyen majeur dans une démocratie. Les prélèvements obligatoires sont un outil de redistribution des richesses au travers des services publics. La FGR-FP demande qu'aux besoins de la population répondent des services publics, essentiels à la cohésion sociale et dotés des emplois statutaires indispensables.

Le développement des trois Fonctions publiques et le maintien des statuts de leurs agents participent à un choix de société fondée sur des valeurs de solidarité, à l’opposé de la logique libérale. La FGR-FP rappelle que le statut des fonctionnaires n'est, en aucun cas, un privilège mais la garantie de serviteurs de la République non inféodés aux responsables politiques.

La FGR-FP, si elle se félicite de la loi d’adaptation de la société au vieillissement, rappelle l’insuffisance de ses financements et la nécessité d’une prise en charge solidaires des difficultés liées à l’âge.
La FGR-FP condamne toutes les politiques d’austérité qui aggravent, en France comme dans l’Union Européenne, les effets de la crise économique et financière et dégradent les protections sociales. La FGR-FP défend la construction d’une Europe sociale, démocratique et solidaire. L’Europe se doit de jouer un rôle moteur dans la relance des économies. Elle ne doit pas mettre en concurrence les États et les salariés et doit donner toute leur place aux services publics.
La FGR-FP dénonce les tractations opaques entre l’Union Européenne et les Etats Unis pour la mise en place d’un accord mettant encore davantage les peuples et les états à la merci des multinationales et des institutions financières. Toute possibilité pour un groupe multinational d’attaquer en justice un état sur ses règlements sanitaires, environnementaux et sociaux doit être exclue. De même, elle s’oppose à la ratification du CETA entre l’Union Européenne et le Canada.

La FGR-FP juge nécessaire d’agir en recherchant l’unité la plus large possible avec l’ensemble du mouvement social et des forces démocratiques de progrès afin de faire aboutir les justes revendications des retraités et des actifs. Elle appelle actifs et retraités à se syndiquer et pour les retraités des fonctions publiques à la rejoindre.
 

LA PLACE DU RETRAITE DANS LA SOCIETE

toutes les générationsPour la première fois depuis le début de l’humanité, quatre générations se côtoient, qui ont toutes droit à une vie digne, pleine et entière.
Aujourd’hui, l’espérance de vie à 60 ans est de l’ordre de 25 à 30 ans. En 50 ans les Français de plus de 60 ans sont passés de 5% de la population à 20% aujourd’hui et seront 33% en 2035 selon les démographes. Il faut donc que notre société prenne en compte cette évolution et porte un regard positif et solidaire sur cette nouvelle étape de la vie.
Les retraités ont un rôle essentiel dans le fonctionnement de la société. Ils occupent une place particulièrement importante dans la vie familiale, citoyenne, associative, culturelle, syndicale et politique et contribuent à la vie économique du pays. Le rôle du retraité, créateur de lien social, passeur de mémoire et d’expérience, doit être affirmé et valorisé dans une société qui reconnaisse l’activité sociale à sa juste valeur...

document pdf téléchargeablelire la suite du chapitre "Place du retraité dans la société"

RépubliqueFONCTION PUBLIQUE

FONCTION PUBLIQUE
Pour la FGR-FP, la question de la retraite s’inscrit dans un objectif de solidarité entre générations. La FGR-FP réaffirme son attachement au code des pensions civiles et militaires. La relation entre les traitements de la fonction publique et les pensions doit être rétablie. Ce sont des marqueurs pour l'avenir.
La retraite reste essentiellement le domaine de négociation des organisations syndicales. Elle doit garantir l'âge légal du départ à la retraite à 60 ans. Pour les fonctionnaires, le taux de remplacement doit rester de 75 % du traitement brut correspondant à l'indice des 6 derniers mois.
Décotes et surcotes doivent être supprimées.
La prise en compte des années d'études et de formation professionnelles, celle des carrières longues, la poursuite de la réflexion sur la pénibilité sans remise en cause des dispositifs spécifiques aux fonctions publiques doivent être véritablement améliorées...

document pdf téléchargeableAfficher la suite du chapitre "Fonction publique" (format pdf)

 

secuPROTECTION SOCIALE

De la volonté du Conseil National de la Résistance est née en 1945 la Sécurité Sociale, visant à « assurer à tous les citoyens des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État ».
Les revendications de la FGR-FP s’inscrivent dans la continuité de cette volonté :
- une politique de santé publique ambitieuse, reposant sur la solidarité, l’égalité territoriale et la démocratie sanitaire et sociale incluant effectivement la représentation des retraités, au travers de leurs syndicats et associations
- le développement des services publics de santé : assurance maladie, médecine de proximité, service public hospitalier, sécurité sanitaire et prévention collective (médecine du travail, médecine scolaire, PMI…), services de soins et d’aide à domicile
- le financement par la sécurité sociale de la totalité des dépenses de santé médicalement justifiées
- la prise en charge de la perte d’autonomie par des services publics de proximité et son financement par la solidarité nationale dans le cadre de la sécurité sociale.

document pdf téléchargeable Afficher la suite du chapitre "Protection sociale" (format pdf)

fiscalitéFISCALITE et autres prélèvements obligatoires

La contribution commune aux charges de la Nation doit être également répartie entre tous les citoyens à raison de leurs facultés". (Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 - article 13).
Cette conception républicaine fondamentale passe aussi par le consentement à l'impôt. Elle est gravement remise en cause par les attaques contre l’impôt sur le revenu et sa progressivité. La FGR-FP estime que l'impôt doit assurer et permettre de développer un service public de qualité contribuant à une juste redistribution de la richesse nationale.
Elle rejette l'idéologie dominante qui, en prônant la diminution des impôts, creuse la dette tout en réduisant les services publics et la protection sociale.
La FGR-FP dénonce qu’au sein de l’UE, une dérive inégalitaire de la fiscalité transfère la charge fiscale :
- des revenus du capital vers ceux du travail
- des entreprises vers les particuliers
- des contribuables aisés vers les contribuables moyens et modestes
- de l’impôt direct vers l’impôt indirect
- de l’impôt progressif vers l’impôt proportionnel
- de la fiscalité d’Etat vers la fiscalité locale.

doc_pdf Afficher la suite du chapitre "Fiscalité" (format pdf)

L'intégralité de la motion revendicative

doc_pdf Afficher le texte complet de la motion revendicative (au format pdf)

plan du site

La FGRFP est présente dans tous les départements et rassemble des fonctionnaires retraités de toutes les origines et de tous les horizons, avec ou sans passé syndical ou mutualiste. Elle a constitué le Pôle des Retraités de la Fonction Publique avec quatre autres associations.