logoFédération Générale des Retraités de la Fonction Publique

FGR-FP - 20 rue Vignon - 75009 PARIS - 01 47 42 80 13

Achives des infos

accueil Rechercher page suivante page précédente

FGR-FP

La suite de l'info

accès rapide à chaque info

  • Actions "pouvoir d'achat des pensions" le 9 juin dans les départements
  • Audience inter UCR
  • Audience intersyndicale
  • Pour une évolution des pensions tenant compte de l'évolution des salaires.
  • Loi sur l'adaptation de la société au vieillissement
  • A la FGRFP, le temps des assemblées générales départementales...
  • ARFEN: nouvelle association à la FGR-FP
  • A la FGRFP, le temps des assemblées générales départementales
  • ARFEN: nouvelle association à la FGR-FP
  • FGRFP, veut garder son dynamisme.
  • La FGRFP appelle à l'action le 10 mars
  • Désaffiliation du SE-UNSA
  • Commission Exécutive de janvier
  • Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement en bonne voie.
  • Fiscalité: les retraités modestes partiellement entendus
  • Les pensions sont revalorisées au 1er octobre 2015 de 0,1%
  • Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale
  • Large débat à la CE de septembre
  • Les derniers communiqués de presse FGR-FP


    Allègement de la CSG pour les retraités modestes

    09-01-2017


    La mesure entre en vigueur dès janvier 2017. Inscrite dans la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2017, elle majore de 3% les seuils de revenu fiscal permettant de bénéficier d'une exonération totale ou partielle de la CSG prélevée sur les pensions.

    Le revenu fiscal de référence pris en compte figure sur l'avis d'imposition sur les revenus 2015 reçu en septembre 2016.
    • Vous serez exonéré(e) de CSG si votre revenu fiscal de référence est inférieur à:
    • 10 996€ pour une personne seule;
    • 13 932 € pour une part et demie
    • 16 868€ pour un couple;
    • et 2 936 € pour une demi-part en plus.
    Le fait de ne pas payer de CSG vous dispense également de payer les 0,5% de CRDS (contribution pour le remboursement de la dette sociale)

    • Vous bénéficierez du taux réduit (3,8%) si votre revenu fiscal de référence est inférieur à:
    • 14 373€ pour une personne seule ;
    • 18 213 € pour une part et demie
    • 22 051 € pour un couple;
    • et 1 919 € pour une demi-part supplémentaire.

    Si votre revenu fiscal est hors de ces limites, votre pension continuera à subir une retenue de 6,6% au titre de la CSG (dont 4,2 % déductibles et 2,4 % non déductibles) et si vous n'en êtes pas exonéré totalement vous continuerez à être assujetti(e) au remboursement de la dette sociale (prélèvement de 0,5% sur les pensions au titre du RDS).
    Toutefois si la pension de retraite des fonctionnaires et celle versée par l’assurance retraite de base des salariés pourront vraissemblablement être modifiées dès janvier, il faudra attendre mars dans les ménages concernés par les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO (avec rattrapage).

    Pour en savoir plus sur la CSG et le RDS, voir sur le site www.vie-publique à cette page

    Rencontres avec nos partenaires

    14-12-2016

    La FGR-FP accorde beaucoup d'intérêt aux rencontres avec ses partenaires retraités, syndicaux ou associatifs. Avec beaucoup d'entre eux, ces échanges, sont réguliers au cours rencontres amicales et passent même par des regroupement plus structurés. C'est ainsi qu' elle agit chaque fois que cela est possible au regard de ses mandats de congrès, avec le Pôle des Retraités, l'Inter-UCR ou le Groupe des neuf, notamment sur des questions concernant les retraités du privé et du public. Il est vrai que la situation des uns et des autres s'est considérablement rapprochée au cours de la dernière décennie, suite aux différentes réformes. La FGR-FP est également partie prenante dans de nombreuses associations humanistes, laïques, mutualistes.

    Le 9 décembre à la réunion de l'Inter-UCR, les organisations membres -toutes présentes- ont noté qu'elles siégeront dans le Haut conseil de la Famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) dont l'installation s'est faite mardi 13 décembre. Concernant les CDCA (Conseils départementaux de la Citoyenneté et de l'Autonomie), elles craignent que ces instances succédant aux CODERPA ne puissent réellement répondre aux besoins des retraités et déplorent le peu de représentativité accordé aux organisations syndicales; elles ont constaté des difficultés de mise en place dans certains départements qui renforcent leur motivation à rester très vigilante quant à l'application des textes et le respect de la place dévolue à ses organisations respectives.

    Le 28 novembre, elle a renconté le Groupe des neuf et fait le bilan des dernières mesures concernant les retraités, indéniablement positives pour certaines, beaucoup moins bien venues pour d'autres...
    Ainsi, on peut mettre en lumière, dans les projets de loi de finances:

    • - la baisse de 20 % de l'impôt sur le revenu pour 5 millions de foyers modestes
    • - la mise en place d'un crédit d'impôt pour les retraités employant une personne à domicile
    • - la mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2018
    • - la possibilité de faire réviser la pension pour campagne double à partir du 1er janvier 2016
    • - la hausse des plafonds de revenus pour la CSG à taux réduit et à taux zéro
    Mais restent inquiétants
    • - le détournement de 280 millions d'euros sur les réserves de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (qui a aussi fait l'objet d'un communiqué de presse FGR-FP que vous pouvez trouver sur ce site)
    • - les mesures touchant à l'assurance maladie (baisse de l'ONDAM, économies pour les hôpitaux, …) qui vont dégrader l'accès aux soins et augmenter les dépenses de santé des retraités

    Beaucoup d'échanges portent sur le pouvoir d'achat des retraités qui reste un point central dans les rencontres avec nos partenaires, qu'elles concernent les retraités eux-mêmes ou leurs ayants droit.

    Fonction publiqueLe 10 novembre, avec les Pôle des Retraités de la Fonction publique ont été abordées les questions de la pension de réversion et de la fonction publique. A cette occasion tous ont fait part de leur inquiétude face à la multiplication actuelle de déclarations délétères sur la fonction publique alors que le constat d'une prolifération d'embauches sous contrat alertent sur l'avenir même de son statut.


    Mutualité: vers la règle du "chacun pour soi"?

    03-10-2016

    Le ministère de la Santé et le ministère de la Fonction publique ont publié le 27 juin 2016 la "circulaire référencement DSS/DGAFP" qui rappelle les « règles du jeu » aux ministères en matière de protection sociale des fonctionnaires actifs et retraités. Cette circulaire ouvre la porte aux convoitises de l'assurance à but lucratif et pourrait détruire totalement le modèle de protection sociale globale et solidaire dont bénéficient encore les agents publics.

    L’adhésion reste facultative, la couverture du risque dépendance pourrait ne plus relever ni du couplage obligatoire santé et prévoyance ni entrer dans les transferts solidaires, ni donner lieu à une participation financière de l’employeur public.

    Jusqu'à présent, le modèle de protection sociale restait un modèle fondé sur la mutualisation des risques et des personnes. L’État versait aux mutuelles de fonctionnaires des subventions afin qu’elles proposent des tarifs intéressants aux agents publics. Remise en cause par la commission européenne en 2005, cette aide a été invalidée. Transitoirement, la loi de modernisation de la fonction publique de 2007 et le décret n°2007-1373 du 19 septembre 2007 y ont substitué un système de référencement consistant en une sélection d’un ou plusieurs organismes après mise en concurrence. Pour la fonction publique d’État, le couplage des risques en santé et prévoyance continuait à prévaloir tout comme l'existence d'un même opérateur sur un même champ professionnel. La primauté à l'assurance maladie obligatoire gérée par les mutuelles de fonctionnaires permettait malgré tout de garantir l'universalité de l'accès aux soins.

    La Commission exécutive nationale de la FGR-FP réunie à Paris les 28 et 29 septembre 2016, inquiète des perspectives nouvelles a voté la motion téléchargeable ci-dessous:

    voir pdflire la motion

    A la CE nationale: lutter contre le chômage, la précarisation et la paupérisation.

    Texte adopté par le commission exécutive:

    Pensions une nouvelle fois gelées au 1er octobre 2016 !

    C’est ce que prévoit la commission des comptes de la Sécurité sociale. Après le décalage de la date de revalorisation des pensions de janvier à avril sous le gouvernement Sarkozy, la loi Touraine de janvier 2014 a reporté cette revalorisation d’avril en octobre et modifié les règles. Aucune revalorisation en 2014. Seulement 0,1% en 2015. Il faut remonter au 1 avril 2013 pour retrouver une simple prise en compte de l’inflation.
    Pour les retraités du Privé, le MEDEF a obtenu le blocage de fait des régimes complémentaires pour 3 ans, en ne revalorisant qu’un point en dessous de l’inflation.
    Les pensions reculent par rapport aux salaires, c'est une des raisons essentielles qui ont incité 9 organisations syndicales et associations de retraités à appeler à une mobilisation le 29 septembre, juste avant la nouvelle date prévue pour annoncer le niveau de réajustement des pensions.

    Jusqu’aux « réformes » de 1993 et 2003, les pensions du privé et du public évoluaient en fonction des salaires. Depuis l’indexation sur les prix, le décalage avec les salaires s’accentue, de 1,4 à 1,8 % par an, sur le dos des personnes retraitées qui subissent un décrochage de leur niveau de vie et une paupérisation ...pour tous.

    Dans une situation marquée par l'inquiétude face à l'avenir et la progression de la xénophobie, la FG-FP réaffirme qu'une véritable politique de retour à la croissance passe par une relance de l'investissement, de la formation initiale et continue, par la sauvegarde et le développement des services publics ainsi que l'augmentation du pouvoir d'achat des actifs et des retraités. Seule politique qui permette de lutter contre le chômage, la précarisation et la paupérisation.

    La Commission Exécutive de la FGR-FP

    • rappelle sa revendication d'une évolution des pensions prenant en compte la progression des salaires ainsi qu'un effort particulier en direction des basses pensions, du minimum garanti et du minimum contributif. Aucune pension ne doit être inférieure au SMIC pour une carrière complète.

    • proteste contre la lenteur de la mise en œuvre de la loi d'adaptation de la société au vieillissement et contre un nouveau gel partiel de l'argent collecté dans le cadre de la CASA.

    • prend acte des annonces de réduction d'impôt sur le revenu pour les bas salaires et basses pensions et du crédit d'impôt pour l'emploi à domicile mais rappelle que la question du pouvoir d'achat de tous les salariés et retraités passe d'abord par l'augmentation des salaires et pensions.

    Malgré la convergence des revendications sur l’évolution des pensions, convergence à laquelle la FGR-FP, fidèle à ses mandats, a œuvré ces derniers mois, une action unitaire n’a pu aboutir en septembre. Cependant cette convergence des revendications peut être considérée comme porteuse de nouvelles initiatives unitaires pour les prochains mois.

    La FGR-FP propose à ses sections départementales d’œuvrer, dans les départements, à la recherche de cette unité sur la base de nos motions de congrès et de participer aux actions à venir en fonction des analyses locales qu'elles pourront porter.

    Elle appelle les sections départementales à intervenir dès maintenant auprès des élus des Conseils Départementaux afin d'assurer la présence de la FGR-FP dans les Comités départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA).

    Paris, le 28 septembre 2016


    Extension du crédit d’impôt aux retraités pour l’aide à domicile

    26-09-2016

    La loi de Finances 2017 étend le crédit d’impôt sur l’aide à domicile aux retraités (Art 199 sexdecies CGI). Le crédit d’impôt remboursable égal à 50 % des dépenses de service à domicile exposées à partir du 01/01/2017 sera étendu aux retraités.

    Jusqu’à présent, les personnes non actives, dont les retraités, étaient écartées de cette mesure : elles ne pouvaient bénéficier que d’une réduction d’impôt de l’impôt dû, ce qui excluait, de fait, les personnes non ou faiblement imposables.

    Selon le Ministère de l’économie et des Finances, cette mesure devrait permettre une baisse du reste à charge de service à la personne de l’ordre de 20% en moyenne, au bénéfice des personnes modestes et principalement âgées et, par ailleurs, des créations d’emplois importantes dans ce secteur.

    La FGR-FP se félicite de cette mesure d’équité fiscale qu’elle réclamait depuis longtemps et qui permettra une amélioration conséquente du niveau de vie des retraités dès 2018.

    Les débats sur la loi de finances seront à suivre attentivement.

    Le 29 septembre pour le pouvoir d'achat des pensions

    08-09-2016

    Le 29 septembre, le groupe des 9 organisations de retraités (CGT, FO, CFTC, CGC, Solidaires, FSU, UNRPA, LSR et FGR-FP) propose, dans la continuité des actions précédentes, une action unitaire autour de la revendication principale d'une revalorisation des pensions liée à l'évolution des salaires. La réunion inter UCR (CFDT, UNSA, CFTC, CGC et FGR-FP) du 5 juillet avait permis de dégager la revendication unitaire d'une revalorisation des pensions liée à l'évolution des salaires mais la CFDT et l'UNSA ont décidé, sans consulter les autres partenaires, d'une initiative le 20 septembre sur le même thème d'une évolution des pensions tenant compte de l'évolution des salaires.
    La FGRFP se félicite de la convergence des revendications sur l'évolution des pensions, convergence porteuse de futures initiatives unitaires.
    La FGRFP propose à ses sections départementales d'oeuvrer, dans les départements, à la recherche de cette unité et de participer aux actions du 29 septembre en fonction des analyses locales qu'elles pourront porter.

    voir pdf Afficher l'appel à mobilisation pour le 29 septembre

    Agir pour l'éducation en France ou ailleurs dans le monde

    06-09-2016

    En cette période de rentrée scolaire, soyons persuadés que «l'éducation est une des clefs majeures pour comprendre, décrypter les enjeux actuels, lutter contre les préjugés et contre tous les dogmatismes de la pensée, apprendre à vivre la solidarité et la paix, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde.»

    Au quotidien, nos amis de Solidarité Laïque tentent de mettre ces valeurs au cœur de leurs actions en France comme à l’International et défendent l'accès pour toutes et tous à une éducation de qualité.

    Solidarité Laïque est un collectif qui réunit 50 organisations liées au monde enseignant. Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et améliore l'accès de toutes et tous à une éducation de qualité, en France et dans plus de 20 pays.

    Pour en savoir plus : http://www.solidarite-laique.org/solidarite-laique/qui-sommes-nous/

    Qui veut ignorer les retraités et personnes âgées?

    29-06-2016

    Le Comité national des retraites et des personnes âgées (CNRPA), a donné un avis défavorable à deux décrets portant sur la création du Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) et des Comités départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA). Il constate que la "création de ces nouvelles instances ne va pas dans le sens d'une meilleure représentation des retraités et personnes âgées. Il demande qu'une nouvelle version améliorée lui soit présentée lors de sa séance du 7 juillet afin qu'il puisse revoir sa position.

    voir pdfAfficher le communiqué de presse du CNRPA.

    Actions "pouvoir d'achat des pensions" le 9 juin dans les départements

    01-06-2016

    Ainsi que cela a été relaté ci-dessous dans l'article "Audience intersyndicale", le groupe des 9 organisations de retraités a constaté que malgré les exemples concrets de perte importante de pouvoir d'achat présentés, l'audience du 3 mai au ministère des Finances a confirmé les mesures prises récemment. Ces mesures impactent fortement pour certains, le pouvoir d'achat des retraites.

    L'intersyndicale des 9 organisations a prévu une journée nationale de mobilisation pour :

    • Le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année en prenant en compte l’évolution du salaire moyen.
    • Une pension au moins égale au SMIC revalorisé, pour une carrière complète.
    • Le rattrapage du pouvoir d'achat perdu sur les pensions et l’abrogation des mesures fiscales régressives contre les retraités.
    • L’amélioration du pouvoir d’achat des retraites, le maintien des pensions de réversion et la suppression des conditions de ressources dans le régime général.
    • Le développement et le renforcement de services publics de qualité indispensables au mieux vivre individuel et collectif (santé, transports, culture, sécurité, etc.).

    Afficher l'appel des 9 organisations

    Audience Inter UCR

    14-05-2016

    Les organisations de retraités CGT, CFDT, FO, CFTC, CGC, UNSA, FGR-FP, se sont rendues au Secrétariat d’État aux Personnes Âgées et à l’Autonomie le 29 avril pour obtenir des informations concernant la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement

    Haut Conseil

    Fonctionnera en 3 formations (famille, enfance, personnes âgées) avec 3 vice-présidents qui se succéderont à la présidence du Haut Conseil. Chaque formation aura sa propre vie et son propre rythme. L’installation du Haut Conseil serait prévue fin juin.

    Dans la formation personnes âgées une large part serait faite aux organisations syndicales de retraités

    CDCA

    L'installation des CDCA (comités départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie), remplaçants des Coderpa pourrait commencer avant l'été. La place des organisations syndicales de retraités (les 5 représentatives et les autres déjà au Haut Conseil) pourrait y être renforcée...

    Volet financier

    Il a été rappelé que les départements ne peuvent pas diminuer les dépenses sociales ni augmenter les « reste à charge ». Le ministère se dit conscient que les « reste à charge » dans les EHPAD dépassent largement la retraite moyenne, ce sera le rôle du Haut Conseil de faire des propositions.

    Les concours (financiers) de l'APA 2 sont arrivés dans les départements. Dans le cadre de l’APA revalorisée – voir cadre "Revalorisation et amélioration de l'APA" ci-dessous) le concours APA de la CNSA est désormais divisé en deux parts. La première part correspond au concours antérieur à la loi. Elle reste inchangée ; ses modalités de calcul également. La deuxième part compense les charges nouvelles résultant de la revalorisation des plafonds de l’APA à domicile, de la diminution de la participation financière des bénéficiaires de l’APA à domicile dont le plan d’aide est important, du droit au répit des aidants et du relais en cas d’hospitalisation, ainsi que de la revalorisation des salaires des professionnels de la branche aide à domicile en 2014).

    Audience intersyndicale

    14-05-2016

    Les organisations de retraités CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, UNRPA, LSR se sont rendues en audience au Ministère des Finances le 3 mai.

    Ayant fait le constat que la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu n’avait aucun effet dès un revenu de l’ordre de 1 600 € mensuel pour une part, elles ont réaffirmé que les mesures apportées au niveau des taxes d’habitation et foncier bâti ainsi qu’au niveau de la suppression de la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu ne réglaient pas la suppression de la demi-part supplémentaire ni pour le calcul de l’impôt sur le revenu ni pour les impôts locaux de ceux qui n’en bénéficiaient pas de 2008 à 2012. Elles ont rappelé les conséquences en chaîne concernant les prestations et cotisations sociales (CSG, CRDS, CASA, etc..).

    A noter que les organisations ont décidé de se retrouver fin mai pour envisager les modalités d’organisation d’une manifestation retraités le 9 juin 2016.

    Pour une évolution des pensions tenant compte de l'évolution des salaires.

    18-04-2016

    La FGRFP lance une campagne d'action dans les départements en direction des élus (députés et sénateurs) pour une évolution des pensions tenant compte de l'évolution des salaires.

    La seule revalorisation des pensions de 0,1 % en plus de 2 ans ainsi que les mesures récentes rognant le pouvoir d'achat des pensions (CASA, fin de la 1/2 part, complémentaire santé…) ont montré les limites de l'alignement des pensions sur l'indice des prix.

    Alors que de 2003 à 2014 les pensions progressaient seulement de 17,9%, le salaire moyen progressait de 24,8% et le SMIC de 32,6%.

    évolution comparée pensions salaires prix

    L'évolution comparée des pensions et des salaires augure d'un décrochage des pensions sur les salaires et donc d'un appauvrissement relatif des retraités sur le long terme.

    La revendication d'une évolution des pensions qui tienne compte de l'évolution des salaires devient, dès lors, incontournable.

    Cette revendication sera développée et expliquée par les responsables des sections départementales au cours d'interventions auprès des élus nationaux.

    Menée par la FGR-FP, cette campagne ciblée sur une revendication précise n'entre pas en contradiction avec des actions intersyndicales plus globales.

    Loi sur l'adaptation de la société au vieillissement

    12-04-2016

    La loi du 28 décembre 2015 sur l'adaptation de la société au vieillissement devait prendre effet au 1er janvier 2016 mais ses décrets d’application arrivent au compte-goutte.

    Avec l’inter-UCR la FGR-FP, la demandé audience à Pascale Boistard, nouvelle secrétaire d’État aux personnes âgées et à l’autonomie.

    Gouvernance:

    Avant le changement de secrétaire d’Etat un décret en cours d’écriture prévoyait pour le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge une formation « Age » de 60 membres dont 20 usagers : les 16 du CNRPA (dont la FGR-FP) +la FSU + l’UNSA + deux associations à déterminer. Pour le CDCA (conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie) il semblait acquis que la composition serait fixée par décret ministériel.

    La seule certitude que nous ayons tant que les décrets ne sont pas parus, c'est que les CODERPA doivent continuer de fonctionner et le mandat du Haut conseil de la famille est prorogé (au plus tard jusqu’au 30 septembre 2016).

    Décrets parus à ce jour


    Revalorisation et amélioration de l’APA

    Dans le décret 2016-210, concernant l’APA à domicile et du droit au répit de l’aidant, les plafonds mensuels sont revalorisés de

    • +400 € en GIR 1,
    • +250 € en GIR 2,
    • +150 € en GIR 3,
    • +100 € en GIR 4,

    (atteignant respectivement 1713,08 €, 1375,54 €, 993,88 € et 662,95 € de GIR1 à GIR4)

    Mais seules les personnes ayant un revenu de 800 € maximum seront concernées par ces montants, les autres acquitteront une participation progressive en fonction de leurs revenus et modulée selon le montant du plan d’aide.


    Application au 1 mars:

    • Décret 2016-209 du 26 février relatif à la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées
    • Décret 2016-210 du 26 février relatif à la revalorisation et à l’amélioration de l’APA et simplifiant l’attribution des cartes d’invalidité et de stationnement pour leurs bénéficiaires (voir ci-contre).
    • Décret 2016-212 du 26 février relatif à certains concours versés aux départements par la CNSA

    Application au 1 juillet 2016

    • Décret 2015-1868 du 30 décembre 2015 relatif à la liste des prestations minimales d’hébergement délivrées par les EHPAD
    • Décret 2015-1873 du 30 décembre 2015 définissant le taux maximum d’évolution annuelle des prix des prestations relatives à l’hébergement de certains établissements accueillant des personnes âgées
    • Arrêté du 30 décembre 2015 fixant le cahier des charges des expérimentations relatives aux services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD)

    A la FGRFP, le temps des assemblées générales départementales...

    13-03-2016

    L'arrivée prochaine du printemps ouvre la période des assemblées générales des sections départementales de la FGR-FP. C'est toujours un temps fort dans la vie démocratique de notre association, l'occasion de faire le point sur l'activité de chaque section, d'en établir un bilan et d'en définir les perspectives.

    Cette année 2016 est une année particulière: c'est une année charnière pour la vie syndicale et politique mais aussi pour notre association qui tiendra son congrès national à CAEN.

    De nombreux points seront à l'ordre du jour puisqu'il sera nécessaire de se prononcer également sur l'activité nationale, notamment dans le cadre de la préparation de la motion revendicative 2016 qui définira les grandes lignes de nos revendications dans les domaines essentiels concernant les retraités (place du retraité dans la société, fonction publique, protection sociale, fiscalité...)

    La participation à l'AG sera importante pour resserrer davantage les liens qui unissent les militants de toutes origines. Des membres du bureau national viendront à leur rencontre et pourront répondre aux questions posées dans le cadre toujours très convivial de ces assemblées.

    voir le document pdfLes dates et lieux arrêtés à ce jour

    ARFEN: nouvelle association à la FGR-FP

    04-03-2016

    Suite à la désaffiliation du SE-UNSA, une nouvelle association est née et demande son affiliation à la FGR-FP
    Beaucoup de ses militants ont souhaité poursuivre leur engagement à la FGR-FP.
    Sous l'égide d'Annick Merlen et de Jacques Maurice, anciens secrétaires généraux de la FGR-FP, décision a été prise de la création d'une association pouvant les regrouper, l'ARFEN, Association des Retraités Fonctionnaires de l'Éducation nationale.
    Les sections départementales disposent de bulletins d'adhésion à l'ARFEN
    (ARFEN - 10 rue Calixte Souplet - 02100 St Quentin).

    La FGRFP, une vieille dame qui veut garder son dynamisme.

    03-03-2016

    Comme prévu suite à la désaffiliation du SE-UNSA, une Commission Exécutive exceptionnelle de la FGR-FP s'est tenue le 2 mars 2016. Elle a décidé:

    • La poursuite de la FGR-FP outil de type associatif et syndical, pluraliste et unitaire, pour lequel il sera nécessaire d'organiser la prise en compte de toutes les sensibilités.

    • L'affiliation de l'ARFEN (Association des Retraités Fonctionnaires de l'Education Nationale).

    Concernant la légitimité des structures et assemblées de la FGR-FP, la CE a adopté le texte suivant :

    La commission Exécutive Nationale est légitime jusqu'au congrès en juin 2016. Ses membres tiennent leur légitimité de leur élection ou de leur ratification au congrès de juin 2014.
    Le Bureau National organe exécutif, composé de Délégués Nationaux élus par le congrès, tient sa légitimité de la CEN. Au vu des circonstances exceptionnelles et afin de pouvoir poursuivre sa mission sans ambiguïtés la CEN du 2 mars lui renouvelle sa confiance dans sa composition actuelle.
    Les assemblées départementales sont convoquées par les commissions exécutives départementales qui ont toute légitimité pour le faire. Lors de ces AG les CED seront renouvelées; les candidats et les membres non renouvelables devront tous être à jour de leur cotisation au jour de l'assemblée générale (soit par l'intermédiaire de leur syndicat, soit par l'intermédiaire de l'ARFEN ou tout autre groupement affilié, soit comme adhérent direct).
    Il en sera de même pour chaque délégué qui participera au congrès national de Caen.

    La FGRFP appelle à l'action le 10 mars

    12-02-2016

    Après consultation de ses sections départementales, la FGRFP a décidé d'appeler à la nouvelle mobilisation de 9 organisations de retraité-e-s.

    - parce que le contenu des revendications avancées dans l'appel correspond, globalement, à la motion FGR-FP du congrès de Poitiers,
    - parce que le texte, qui reste un compromis, constitue une avancée indéniable en terme de ciblage sur le pouvoir d'achat et le niveau de vie des retraités.

    voir le document pdf Afficher le texte de l'appel

    Désaffiliation du SE-UNSA

    27-01-2016

    Lors de son Conseil National des 19 et 20 janvier le SE­UNSA a décidé sa désaffiliation de la FGR­FP

    Le Bureau National de la FGR­FP regrette profondément cette décision alors que tant à la Commission Exécutive Nationale que dans les départements, malgré des débats parfois vifs, nous parvenons souvent à des positionnements unitaires.

    Une Commission Exécutive Nationale exceptionnelle se réunira le 2 mars pour étudier la nouvelle situation et proposer des perspectives à tous ceux qui souhaitent poursuivre leur engagement dans une FGR­FP outil de type associatif et syndical, pluraliste et unitaire.


    Commission Exécutive de janvier

    14-01-2016

    L a commission exécutive de la FGRFP, les 12 et 13 janvier, a fait un large tour d'horizon de la situation sociale syndicale et politique dans une ambiance de gravité qui reflète ses préoccupations face à une année 2016 qui commence dans les nuances de gris, tant au niveau de la cohérence de la société que de la situation syndicale et politique. Responsables et citoyens, les délégués ont conscience d'avoir plus que jamais un rôle important de "passeurs de mémoire afin de défendre nos valeurs communes de liberté, d'égalité, de fraternité, de laïcité et les principes de séparation des pouvoirs".

    La motion adoptée au cours de ces deux journées de débat à fait l'objet d'un communiqué envoyé à la presse.

    pdf Afficher le communiqué en pdf dans un nouvel onglet

    Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement en bonne voie.

    09-12-05

    Réunis en commission mixte paritaire le 2 décembre, députés et sénateurs ont adopté un texte commun sur la loi vieillissement. C’est une avancée décisive pour que le projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement soit définitivement adopté, permettant effectivement une application au moins partielle au 1er janvier 2016. Les conclusions de la commission paritaire mixte seront lues en séance publique le 10 décembre à l’Assemblée nationale et le 14 décembre au Sénat.
    Quelques modifications ou précisions:

    • Au minimum 28 % du produit de la CASA doit être affecté à la prévention.
      55,9 % en 2016, puis 70,5 % seront affectés à la réforme de l’APA.
    • CDCA : « Il comporte des représentants…des personnes retraitées issues notamment des organisations syndicales représentatives ».
    • Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge : c’est la structure qui a été finalement retenue (abandon du Haut conseil de l’âge) moyennant un ajout dans les compétences de la formation âge, qui devra notamment mener une réflexion sur l’assurance et la prévoyance en matière de dépendance.
      Contraintes juridiques sur le fonctionnement des résidences-services, ainsi que sur l’accueil familial. Précisions sur la rémunération des accueillants familiaux.
    • Fin de l’agrément des services d’aide à domicile au profit de la seule autorisation, délivrée par le conseil départemental, faisant relever ces services du secteur médico-social.
      Les services agréés disposeront de deux années pour procéder à leur évaluation externe et déposer leur demande de renouvellement.
      Toute création de services sera exonérée d’appel à projets jusqu’à la fin 2022

    Fiscalité : les retraités modestes partiellement entendus…

    05-11-2015

    Le gouvernement vient d'annoncer que les retraités aux pensions modestes devenus cette année redevables de la taxe d'habitation et de la taxe foncière n'auront pas à les payer cette année ni l'an prochain et que ceux s'en ayant déjà acquittés seront remboursés.

    Cette situation qui voit des retraités particulièrement modestes devenir redevables de ces taxes est le résultat de la suppression progressive de la 1/2 part attribuée aux retraité(e)s veuves, veufs et divorcé(e)s ayant élevé un enfant.

    Cette mesure avait été votée par le gouvernement précédent et, jusqu'à ce jour, non remise en cause par le gouvernement actuel malgré les alertes et les revendications réitérées des organisations de retraités.

    afficher en pdflire le communiqué de presse FGR-FP du 3 novembre 2015 dans une nouvelle fenêtre

    Les pensions sont revalorisées au 1eroctobre 2015 de 0,1%

    22-10-2015

    Cette mesure qui intervient au 1er octobre seulement, au bout de 30 mois, correspond à l'inflation sur l'année 2015.

    Bien sûr l'inflation 2014 fut très faible mais les études montrent que l'alignement des pensions sur l'évolution des prix ne suffit pas à simplement préserver le pouvoir d'achat des retraités régulièrement attaqué par diverses mesures fiscales (fin de la demi-part pour certains, fiscalisation de la majoration de 10% pour d'autres, instauration de la CASA à 0,3% et hausse de la TVA pour tous, la baisse de l'impôt sur le revenu pour certains ne compense pas la hausse importante des impôts locaux pour la plupart).

    Dans un communiqué de presse, la FGRFP vient de réagir à cette mesure, prise unilatéralement par le gouvernement sans aucune consultation des retraités au travers de leurs organisations.

    pdfLire le communiqué de presse

    Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale:

    Quand les actes contredisent les paroles...

    9-10-2015

    La Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique (FGR-FP), dans un communiqué de presse, précise qu'elle s'associe pleinement aux communiqués de la Mutualité Fonction Publique (MFP) et des organisations syndicales de fonctionnaires

    Vers la fin de la gestion mutualiste?

    Le PLFSS 2016, dans son article 39, remet en cause la gestion mutualiste de l'assurance maladie des fonctionnaires pourtant reconnue efficace par la quasi-totalité des personnels

    Bonne affaire pour les complémentaires santé à but lucratif?

    Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2016, dans son article 21, va favoriser les complémentaires santé à but lucratif au détriment, sur le long terme, des retraités de la Fonction Publique tout en tournant le dos à la solidarité intergénérationnelle

    Les deux communiqués de la MFP et des organisations syndicales

    pdfcommuniqué concernant le régime obligatoire des fonctionnaires

    pdfcommuniqué concernant un contrat spécifique pour les plus de 65 ans

    Large débat à la CE de septembre

    28-09-2015

    La FGR-FP réunissait sa commission exécutive les 22 et 23 septembre. Au cours d'un large débat, éclectique et amical, les membres de la CE ont analysé la situation politique et les questions de société qui traversent l'actualité.

    La CE a fait le point sur les dossiers "retraites et retraités". Un texte-motion précisant la position commune a été adopté et transmis à la presse.

    Elle constate que même si le gouvernement établit son budget 2016 sur une prévision de croissance à 1,5% du PIB, la relance de l'économie tarde à se concrétiser et le chômage demeure à un niveau trop élevé.
    La politique gouvernementale doit apporter une réponse ambitieuse et pertinente aux défis sociaux et écologiques actuels, notamment dans le cadre de négociation de la COP 21. Cette politique doit passer aussi par l'investissement et l'augmentation du pouvoir d'achat des actifs et des retraités.

    Concernant la réforme territoriale en cours, elle doit s'opérer en maintenant la qualité des services publics dans l'ensemble des divisions territoriales.

    Enfin la Commission Exécutive estime que, divisées, les organisations de retraités s'affaiblissent et que, plus que jamais, le rassemblement de toutes les forces de progrès représentant les retraités est indispensable. Elle agira en ce sens et appelle tous les militants des sections départementales à agir dans un cadre le plus unitaire et le plus rassembleur possible sur des bases claires et lisibles. Elle appelle à la réussite des actions unitaires initiées en octobre.

    pdfCommuniqué de presse du 23 septembre 2015

    plan du site

    La FGRFP est présente dans tous les départements et rassemble des fonctionnaires retraités de toutes les origines et de tous les horizons, avec ou sans passé syndical ou mutualiste. Elle a constitué le Pôle des Retraités de la Fonction Publique avec quatre autres associations.